Monde

“ C'est un pays musulman '': une femme vêtue de Burqa jette des idoles Ganpati par terre dans un supermarché de Bahreïn

Bahrain ganesha idol
Source de l'image: VIDEO SCREENGRAB

Une femme vêtue de Burqa jette des idoles Ganpati par terre au supermarché de Bahreïn

Une vidéo d'une femme La burqa dans le supermarché de Bahreïn a créé tout un flutter. La vidéo montre la femme vêtue de Burqa en train de jeter les idoles Ganpati conservées sur l'étagère du magasin sur le sol une par une. L'incident a été rapporté dans un supermarché du quartier Juffair de Manama, la capitale de Bahreïn, où la femme a été filmée en train de lancer les idoles une par une. Dans la vidéo, qui est maintenant partagée sur les réseaux sociaux, la femme peut être vue debout près d'une allée, près de l'endroit où les idoles du dieu hindou Ganpati sont exposées. La femme ramasse alors les idoles et commence à les jeter une par une, après quoi les idoles se brisent en morceaux. Dans la vidéo, la femme peut également être entendue crier après un employé du magasin en arabe.

L'ensemble de l'incident a été enregistré à la caméra par une autre femme au magasin. L'incident survient quelques jours avant le festival de Ganesh Chaturthi.

En soulevant des objections à la vente des idoles Ganpati dans un pays à dominance musulmane, le on peut entendre une femme dans la vidéo dire “c'est le pays de Mohamed ben Issa, pensez-vous qu'il a approuvé cela?”

“Ce est un pays musulman, n'est-ce pas? ” on entend la femme dire à l'homme de la boutique. “Voyons qui adorera ces statues. Appelez les flics”, dit l'autre femme.

La vidéo a ensuite été publiée sur les réseaux sociaux média.

Cette vidéo est de Bahreïn, cette dame en burqa écrase les idoles de Ganesha sur le sol.
) Les gens veulent toujours visiter les pays du Moyen-Orient.

Pourquoi? # Bahreïn #GaneshChaturthi #Hindutva pic.twitter.com/jY0q8KFZUN

— Dillikasunny (@dillikasunny) Août 16, 2020

La police de Bahreïn, quant à elle, a rapidement intenté une action en justice contre la femme qui a brisé les idoles Ganpati en morceaux. La femme accusée a été accusée de non-respect des sentiments religieux et des rituels d'une communauté, ont indiqué des sources.

Concernant une vidéo diffusée, la police de la capitale a convoqué une femme https://t.co/7thVegnzv6

— Ministère de l'Intérieur (@moi_bahrain) Août 16, 2020

Le développement a été confirmé par le ministère de l'Intérieur de Bahreïn, que a publié une déclaration et a déclaré: “Concernant une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le directeur général de la police du gouvernorat de la capitale a annoncé dimanche qu'une femme, 54, a été convoqué pour avoir intentionnellement endommagé un magasin de Juffair et brisé des idoles religieuses. Des poursuites judiciaires sont en cours pour renvoyer l'affaire devant le parquet “.

Certains utilisateurs de Twitter ont également appelé au calme et ont plaidé pour ne pas juger Bahreïn sur la base de l'incident.

“Chers #Indiens Ne vous fiez pas à ce que vous avez vu sur SM où une dame dérangée vandalisant une boutique à #Juffair #Bahrain est l'un des pays les plus progressistes. Il a un temple Krishna qui a plus de 200 ans C'est l'un des meilleurs pays vivre au Moyen-Orient, les Indiens sont respectés », a tweeté l'utilisateur MJ Augustine Vinod.

Chers #Indiens

Ne vous fiez pas à ce que vous avez vu sur SM où une dame dérangée vandaliser une boutique à # Juffair # Bahreïn est l'un des pays les plus progressistes. Il a un temple de Krishna qui est plus 200 ans

C'est l'un des meilleurs pays où vivre au Moyen-Orient

Les Indiens sont respectés pic.twitter.com/JCGYtX6emy

— MJ Augustine Vinod 🇮🇳 (@MjaVinod) Août 17, 2020

Dernières nouvelles du monde

Lutte contre le Coronavirus: Couverture complète

Close