5 septembre 2014
Publié par Didie Ebk

Stevy Mahy renaît avec son nouveau titre Ban di’w

Stevy Mahy est de retour avec son nouveau clip Ban di’w. Une chanson douce dans laquelle une jeune femme déclare ses sentiments à son homme en français et en créole. On retrouve la belle Stevy dans de magnifiques tenues ethniques très actuelles et des coiffures bicolores (blond/brune) auxquelles elle nous a accoutumés. Sur un air de guitare, violon ou de ka, Stevy Mahy est restée fidèle à son univers.

 

Cette chanson annonce une nouvelle ère dans sa carrière car la chanteuse s’est lancée cette année en auto-production. Pour réaliser son nouvel album Renaissance Women elle a lancé sur internet une opération de « crowdfunding » (financement participatif) pour récolter les fonds nécessaires.

 

Un album financé par ses fans

 

Plus de 7 000€ ont ainsi été financés, somme qui a dépassé ses espérances (l’objectif initial était de 5 000€). En moyenne, les participants ont donné près de 48€ par personne, soit l’équivalent d’au moins trois albums. Notons tout de même que quatre participants ont investit entre 300 et 500€ pour que ce projet voit le jour. C’est dire à quel point cet album était attendu et soutenu par les fans du web.

 

Une attente nourrie aussi par l’artiste qui distille sur le net quelques écoutes de son opus avec les premières secondes du titre Plus forte, sorti en décembre 2013 ou encore C’est la même début 2014. Toutefois, ce renouveau ne s’exprime pas uniquement par l’aspect financier puisque la direction artistique change, elle aussi. Après un début aux côtés de l’équipe B Caribbean de Joël Jaccoulet, elle porte aujourd’hui totalement la casquette de compositrice aux côtés du chanteur-guitariste haïtien, Dener Ceidé, qui officie également en temps que lead vocal au sein du groupe Tabou Combo.

 

C’est prometteur pour la suite, on attend avec impatience de découvrir la nouvelle femme libérée qu’est devenue Stevy Mahy.

 

Stevy Mahy – Ban di’w

5 945 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire