22 mai 2013
Publié par John

Richard Birman: « J’ai fait du zouk en créole mon combat, soyez mes soldats ! »

C’est le coup de gueule de Richard Birman. Le chanteur de zouk à succès a publié sur son compte Facebook un petit message qui vise à défendre le zouk en créole face à la déferlante du zouk en français. L’interprète des hits Kupidon, Nuit bleue, Absence, Jodila, Femmes, Mwen baw, Bandit… nous fait La leçon : « Certains veulent vous faire accepter un autre zouk que celui que vous aimez. Au fond de votre cœur résonne une musique que rien ne peux altérer. Soyons fiers de notre zouk, valorisons notre créole et notre culture. Kassav à su l’imposer au monde, pourquoi pas vous ? J’ai fait du zouk créole mon combat, soyez mes soldats ! ».

 

Richard Birman tient à préciser sa pensée : « J’apprécie toutes les formes de zouk, les artistes de France font du bon boulot, j’ai aussi des titres en français comme Nuit bleue et Femme. Si notre vrai zouk manque de visibilité, ce n’est point la faute des artistes qui s’expriment en français ou autres. C’est nous, les Antillais du monde, qui ne savons pas porter très haut nos valeurs, nous cherchons trop souvent à imiter. Montrons au monde entier la puissance de nos îles ».

4 616 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire
  • charles
    11 octobre 8:47

    je suis d’accord avec toi, déja le zouk français c’est tres rare que c’est des antillais qui le chante, ils disent que c’est pour toucher un large public, pourquoi l’anglais ne fait pas pareille et tout le monde aime les chansons anglais mais il le parle pas!!! je suis de tout coeur avec toi!!!!!!