28 mars 2013
Publié par John

Les Trophées des Arts Afro-Caribéens accusent Le Gota de parasitage

Le torchon brûle entre les organisateurs des Trophées des Arts Afro-Caribéens (TAAC) et ceux de la cérémonie Le Gota. Un communiqué a été envoyé par mail ce jeudi par le comité des TAAC, présidé par Franck Anretar. Il demande à la direction du Gota, assurée par Joseph Dunoyer, de : « mettre fin à ses manœuvres de détournement de clientèle, de parasitage, de concurrence déloyale, violation de propriété intellectuelle, toutes choses qui alimentent une confusion qu’il exploite aux dépens des Trophées des Arts Afro-Caribéens. » La réponse de l’organisation des Gota est bien évidemment attendue.


Repères


Franck Anretar et Joseph Dunoyer ont collaboré ensemble sur les TAAC de 2006 à 2012, cette année-là, c’est le début de la mésentente et chacun poursuit sa route. La marque Trophées des Arts Afro-Caribéens appartient à Franck Anretar. Joseph Dunoyer décide alors d’organiser de son côté une autre cérémonie : le Gota. Il garde au passage deux partenaires de poids : la mairie de Paris et France Télévisions, ce qui fragilise l’organisation des TAAC. En janvier, Franck Anretar a déclaré à France-Antilles qu’il estimait à 1 million d’euros le budget pour monter un tel évènement. Les deux cérémonies, qui visent globalement le même public, se dérouleront au mois de mai à Paris. Le 8 mai est annoncé pour les TAAC, en revanche, aucune information n’est disponible sur le site du Gota.


Le communiqué :


Suite à de nombreuses remarques des partenaires des Trophées des Arts Afro Caribéens (partenaires historiques, partenaires potentiels, personnalités, artistes, institutions…), le Comité d’organisation de cet évènement souhaite apporter les précisions suivantes :

  • La cérémonie des Trophées des Arts Afro Caribéens (Les TAAC) est un concept et une marque déposée à l’INPI et la SACD, par son fondateur Frank ANRETAR.
  • Monsieur Joseph Dunoyer (société Gémeaux production) qui a collaboré aux quatre dernières éditions de cette cérémonie, ne fait plus partie du Comité d’organisation.

 

  • Monsieur Joseph Dunoyer, sous le couvert des TAAC,

 

1-démarche les personnalités, artistes, partenaires historiques et potentiels des TAAC, prétendant nous le citons « réaliser une nouvelle version » des TAAC….nommée le GOTA.
2- utilise frauduleusement des éléments des TAAC (photos, graphisme…) sur divers
supports, notamment sur son dossier de presse et sur son site internet.
3-crée et entretient par ses agissements une confusion qui porte préjudice à l’organisation de la 7ème édition des TAAC.

  • Le Comité d’organisation des TAAC regrette de n’avoir pu trouver une entente amiable avec Monsieur Joseph Dunoyer et déplore une situation qui, une fois encore, vient souligner la propension de certains de nos compatriotes à jeter l’opprobre et à porter préjudice à des actions d’intérêt général destinées à valoriser notre communauté, s’ils n’en tirent aucun bénéfice personnel.

 

  • Le Comité d’organisation des TAAC, décidé à faire valoir ses droits, met en demeure Monsieur Joseph Dunoyer de mettre fin à ses manœuvres de détournement de clientèle, de parasitage, de concurrence déloyale, violation de propriété intellectuelle, toutes choses qui alimentent une confusion qu’il exploite aux dépens des Trophées des Arts Afro-Caribéens.
2 074 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire