15 janvier 2013
Publié par Anne-Elizabeth

Khago: artiste reggae mais pas rasta

Avec Popcaan, Khago est l’une des nouvelles sensations reggae-dancehall du moment. Avec son gimmick « Sehso », Ricardo Gayle, de son vrai nom, impose son style. Sa passion pour la musique a commencé à l’âge de 16 ans et ses influences musicales sont Mr Vegas et Spragga Benz. Tout débute pour Khago en 2006. Cette année-là, l’artiste reggae décroche la 3e place au concours « Jamaica Cultural Development commissions » avec son titre Only if you know, le clip a également remporté le prix de la meilleure vidéo. En 2007, il participe à nouveau à cette compétition avec Been there, co-produit avec Dillon Reid, et finit 2e. Ce titre, plutôt doux, posé sur des rythmes « lovers rock »,  a connu une forte rotation sur les radios jamaïcaines. Le clip a reçu un accueil très favorable du jeune public, notamment par la gent féminine.

 

Khago – Been there

 

« Work in progress »

Khago aspire à devenir un chanteur reggae-dancehall à succès non seulement en Jamaïque mais dans le reste du monde.  L’artiste reggae souhaite proposer une musique inspirée et divertissante. Pour y parvenir, il a travaillé avec des célèbres producteurs tel que Marlon Young et Sly and Robbie. Il a également fait des featurings avec le très connu Paul Elliot ainsi que son cousin Little Hero sur son single Lonely. Avec son titre Caan cool, caan quench sur le cultissime One drop riddim, le Jamaïcain a connu un gros succès.

 

Khago – Tun up di thing

 

Sizzla vs Khago

En 2012, hormis son titre Tun up di thing sur l’incontournable Overproof riddim, c’est essentiellement par des clashes avec Sizzla que Khago fait parler de lui. En effet, depuis les déclarations de Khago concernant sa non appartenance au mouvement rasta malgré ses locks, c’est une vraie guérilla musicale entre les deux artistes reggae-dancehall. Sizzla n’a pas du tout apprécié ces déclarations et l’a fait savoir dans son titre Hurry come up. La réponse de Khago ne s’est pas fait attendre avec son titre Nutten dans lequel il met en lumière les défauts de Sizzla en allant même jusqu’à mettre en doute son implication dans le mouvement rastafari, le qualifiant d’homme attiré par l’argent et les femmes. Sizzla a alors rétorqué par son titre Khago Go suck yuh mama. La hache de guerre est loin d’être enterrée.


Sizzla – Hurry come up


Khago – Nutten

1 756 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire