18 décembre 2012
Publié par Anne-Elizabeth

Le reggaeton menacé d’embargo à Cuba

Cuba pourrait faire le choix de bannir le reggaeton de l’espace public. Bien que très populaire, ce style musical est accusé de porter atteinte à l’héritage musical de la mère patrie de Fidèl Castro avec des textes et des clips offensants pour la femme. Selon le journal anglais The Guardian, de nombreuses mesures ont été prises par l’institut cubain de la musique pour faire disparaître une musique jugée vulgaire par les autorités.

 

La femme vue comme un objet sexuel

 

Le président de l’Institut cubain de la musique, Orlando Vistel Columbié, a déclaré dans le journal officiel Granma: « Il y a les paroles agressives et obscènes qui déforment la sensualité innée de la femme cubaine, la faisant apparaître comme un objet sexuel grotesque et tout cela, appuyé par une musique très discutable ».

 

Né au début des années 90 et dérivé du raggamuffin jamaïcain et du hip-hop américain, le reggaeton a été porté dans l’Amérique latine et la Caraïbe par le succès connu par les Portoricains Daddy Yankee et Don Omar. En Europe, l’Espagne, le Portugal et l’Italie ont été conquis.

 

Une loi pour interdire le reggaeton

 

« Evidemment, n’importe qui peut écouter la musique qu’il souhaite en privé, mais cette liberté n’inclut pas le droit de diffuser du reggaeton, ni à l’échelle nationale ni dans des lieux publics. On parle d’un travail pseudo-artistique qui n’a rien à voir avec nos politiques culturelles ni avec l’éthique de notre société », conclut le président de l’Institut cubain de la musique.

 

Ainsi, les chanteurs de reggaeton sont menacés de radiation des listes officielles, ce qui pourrait les priver de prestations. La pression est forte puisque les médias cubains sont fortement encouragés à arrêter la diffusion du reggaeton. Une loi pourrait voir le jour prochainement, elle aura pour objectif de déterminer les genres musicaux qui pourront être diffusés à Cuba.

 

1 972 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire
  • juan
    18 décembre 21:13

    c’est encore un phantasme de la presse occidentale
    le reggaeton est musique nouvelle populaire il y aussi le cubaton à Cuba
    ils ne seront pas interdit , Cuba est une île de la musique rien ne se fait sans musique
    donc je dirais reggaeton para todos !