7 décembre 2012
Publié par John

Doc Gynéco: « J’ai pris plus de coups que prévus… »

Les temps sont durs pour Doc Gynéco. Celui qui a vendu 700 00 exemplaires de son premier album Première consultation ne voit plus grand monde se pointer à son cabinet. Dans une interview accordée au journal Le Parisien cette semaine, le rappeur d’origine guadeloupéenne répète que son soutien à Nicolas Sarkozy pour la Présidentielle de 2007 lui a coûté cher… « Je voulais aider, faire bouger des milieux figés (…) Tu ne me verras plus en politique. Ça m’a calmé (…) J’ai pris plus de coups que prévus ».


Traversée du désert

Depuis, c’est la traversée du désert, son image de clown médiatique a pris le pas sur son talent musical. Ventes d’albums en berne, concerts annulés, ennuis avec le Fisc, l’inscription au Pôle emploi… Aujourd’hui, Doc Gynéco dit vivre chez sa mère dans le XVIIIe. Ses projets : une tournée autour de l’époque Première consultation et des tubes Viens-voir le docteur, Vanessa, Né ici, Dans ma rue, etc. La belle époque du Doc !


Remonter sur scène

Avant ça, il devra perdre du poids et faire du média training pour mieux contrôler ce qu’il dit aux journalistes. Histoire de ne plus se mettre toute le monde à dos comme lorsqu’il avait déclaré : « Les rappeurs, trop bêtes pour réaliser qu’ils sont de droite ». Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire… A 38 ans, voilà un ultime défi pour Doc Gynéco.


Lire l’intégralité de l’article du Parisien sur Doc Gynéco

2 625 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire