6 avril 2012
Publié par John

Kénédy: Fallin in love, sexe & buzz

Un clip de zouk un peu sexe et c’est la polémique, autrement dit le buzz, bon ou mauvais… Kénédy et son titre Fallin in love (compilation L’année du zouk 2012) ont donc essuyé des critiques. Certains sont choqués par : les corps dénudés (dont celui de la jolie guadeloupéenne), une partie de « sexe in the car », d’autres par un bisou langoureux entre deux jeunes femmes.  Mouais… Cela peut se comprendre mais pas besoin d’en faire des tonnes non plus. Tropicalizer n’est pas plus choqué plus que ça, même si ce clip est à déconseiller aux moins de 12 ans comme le préconise la grille de lecture du CSA.


Liberté et libertinage

D’entrée, le clip de Fallin in love affiche une belle qualité d’image et bénéficie d’une réalisation de grande qualité d’Armel Nkuindji (Première Prise) qui n’a rien à envier aux clips nationaux et US. On peut parler de l’absence d’un scénario en adéquation avec le texte de la chanson, mais il n’y a pas de règle bétonnée et l’artiste peut se libérer du texte. Ici, c’est le cas. Dans Fallin in love, il y a libération et un parfum de libertinage. Ce n’est certainement pas une erreur mais plutôt un calcul. Kénédy a voulu casser les codes du clip de zouk love avec provocation, c’est fait.



Le culte de l’image

Si Fallin in love fait partie de ce qui se fait de qualitatif dans le zouk love, un clip osé mais aussi une composition autant innovante auraient fait un bel attelage. Pourquoi ? Pour bousculer les accords et les codes musicaux du zouk love qui tournent en rond dans la majorité des studios depuis plus de dix ans. A croire que c’est plus facile de révolutionner l’image que le son… Fallin in love n’est pas plus à blâmer qu’un autre titre. Le cas est malheureusement représentatif d’une époque placée sous le dictat de l’image.


Kénédy – Fallin in love

3 898 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire
  • djo
    28 avril 9:05

    La nudité n’empêche pas l’originalité….mais là on y est pas du tout. Une bonne chanson peut rattraper un mauvais clip. Mais mauvaise chanson, mauvais clip on va nulle part.
    Je ne trouve pas qu’il soit particulièrement choquant par contre.

    Mais c’est encore 50% de zouk dilué dans 50% d’eau…ouai du zouk à l’eau, presque sans goût. Et aujourd’hui il n’y a pas grand monde chez les artistes zouk pour proposer des sonorités et des textes plus travaillés…heureusement que Jade (entre autre) est là…

    J’ai des meilleurs souvenirs de Kenedy sur son album ‘Mon Oasis’

    Pa oublié zot sé dé artist, donc si ou ka chanté on chansson ké mwen mêm pa artist té ké pé chanté, ti ni on pwoblèm !