24 janvier 2012
Publié par John

Le plus vieux chanteur de dancehall est mort

La maladie a eu raison de King Stitt. Le Jamaïcain est finalement décédé le mardi 31 janvier à son domicile situé à Nannyville à l’âge de 72 ans. Pionner du style « flow parlé », il était considéré comme le plus vieux deejay encore en vie. Né avec une malformation faciale, King Stitt était aussi surnommé « The ugly one », (l’affreux), en référence au film Le bon, la brute et le truand (The good, the bad and the ugly).


King Stitt a fait les beaux jours du mythique Studio One et du sound system Downbeat durant les années 60 en qualité de DJ. La décennie suivante, il invente le « DJing » (ancêtre du raggamuffin aujourd’hui appelé dancehall), c’est-à-dire le toaste en lançant des slogans sur des disques de rythmn & blues en provenance des États-Unis. Par la suite, ce fut sur du rocksteady puis sur du reggae. 


Ce style connaît alors un fort succès et influencera directement les soirées dancehall proprement dites et les premiers artistes du mouvement raggamuffin (U Roy, King SportyBig Youth, Dillinger, etc.) qui posent sur les premiers dub. Importé dans le quartier du Bronx à New-York, le « DJing » sera à l’origine du rap. Sans l’innovation de King Stitt, le dancehall de Sizzla, Bounty Killer, Beenie Man, Vybz Kartel, Elephant Man… n’aurait pas existé.


King Stitt – Fire Corner


King Stitt – I for i

2 596 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire
  • typikal
    24 janvier 13:23

    Très bien l’article! Peu le savent mais la « Pré-histoire » du rap est en jamaïque.
    Le rap est né en Jamaïque, à lire pour ceux que ça peut intéresser.

  • [...] « flow parlé » commence à être popularisé lors des sound system à Kingston par un certain King Stitt alias « Ugly».  Il toaste en lançant des slogans sur des disques de rythmn & blues en [...]