11 janvier 2012
Publié par John

Doc Gynéco: « Les rappeurs, trop bêtes pour réaliser qu’ils sont de droite »

Doc Gynéco ne soutiendra pas Nicolas Sarkozy pour l’élection présidentielle de 2012. D’une part, parce que chat échaudé craint l’eau froide… D’autre part, parce qu’il prépare la sortie de son nouvel album, presque 4 an après l’opus Peace maker. Le rappeur aussi talentueux que controversé s’est confié au site d’information bakchich.info. Tropicalizer a choisi de proposer une tranche de l’article Doc Gynéco accouche à cœur ouvert écrit avec talent par la journaliste Mélanie Mendelewitsch. L’artiste d’origine guadeloupéenne disserte sur le capitalisme porté par bon nombre de rappeurs malgré eux…


« La plupart des messages véhiculés par les artistes hip-hop sont de purs discours capitalistes. Le rap prolétaire a disparu depuis bien longtemps. Les rappeurs qui cartonnent aujourd’hui ont tous une sensibilité de droite. Ils sont juste trop bêtes pour le réaliser.


Les rappeurs hardcore, ‘ puristes’ n’ont pas digéré que ce soit moi qui réussisse, le moins gangster, le pas tatoué, celui qui ne faisait pas de muscu, qui parle à deux à l’heure, regard dans le vide et tête penchée de côté. Alors que c’était justement ça, ma technique pour réussir ! En un mot j’ai jamais flambé. Ils ont voulu être les plus beaux et les plus forts. Moi je voulais être le plus riche, dans tous les sens du terme. »


Bruno, qu’est-ce qu’il fait ? Un morceau avec les Rita Mitsouko, la couverture de Têtu, il s’engage avec Sarkozy. Eux ont voulu rester underground, mais pour quel résultat ? Le seul qui jouait avec les codes du monde des blancs c’était moi, et c’est surtout ça qui n’a jamais été accepté. Ces rappeurs hardcore n’ont finalement pas eu l’importance qu’ils espéraient, n’ont pas été des symboles du black power, du ghetto comme ils l’ambitionnaient. En France, c’est le règne des Harry Roselmack et Harlem Désir. Les gangsters rebelles qui tiennent les murs de leur tour, il n’y a pas de place pour eux. Ils ont fini par l’apprendre à leurs dépens ».


Clique sur le lien suivant pour lire l’intégralité de l’article Doc Gynéco accouche à cœur ouvert sur le site bakchich.info.

6 806 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire