26 septembre 2011
Publié par John

Swé: « Il ne faut pas prendre en pitié les handicapés, nous sommes des êtres humains comme vous »

Cette jeune guadeloupéenne a quelque chose de particulier : un talent certain pour la musique. Reggae-dancehall, mais aussi soul. La notoriété de Swé s’est étoffée peu à peu avec sa So kind mixtape mais surtout avec des titres comme Fann an dé, Don’t give a fuck, We love music, On dot soley… Sa voix douce et chaude, son flow unique ont marqué les esprits. Swé s’est livrée à Tropicalizer sur son parcours, ses projets mais aussi sur son handicap. Elle est malvoyante. Des confidences qui permettent de voir Swé sous un autre jour.


D’où te vient ton nom de scène ?
En fait, toute ma famille (oncles, tantes, cousins et cousines) qui m’appelait « Swéswé » parce que je m’appelle Céline. Ca sonnait bien, du coup je l’ai choisi comme nom de scène.


Dans quelle ville as-tu grandi ?
J’ai grandi à Sarcelles et à Villiers-le-Bel (villes du Val d’Oise, 95) et maintenant je vis à Paris.


Comment a débuté ton histoire d’amour avec la musique ?
Dès l’enfance, j’avais des prédispositions pour la musique. Je restais ébahie quand j’écoutais Kassav. J’ai commencé le piano à l’âge de 6 ans. J’ai fait de la batterie à 11 ans et du saxophone à 14 ans. A l’âge de 10 ans, j’ai débuté les cours de chant. Parmi tous ces instruments, c’est le piano qui m’a le plus touchée. J’ai eu une formation classique et je pense me mettre bientôt au jazz et à la guitare.

Et avec le reggae-dancehall plus particulièrement ?
J’ai fait mes débuts dans le reggae-dancehall en travaillant avec le compositeur Ljy. J’ai posé sur des versions jamaïcaines (Drop leaf et Hot gal riddim). Une amie m’a présenté à Phantom X (ndlr : compositeur qui a déjà collaboré avec Admiral T, SamX, Rafya & Kenzy…) avec qui je travaille désormais. A l’époque, il travaillait faisait partie de l’aventure Domtomatik (avec Erka, Benz’n et Oncle J). Ensuite, j’ai fait un détour par la soul. J’ai fait quelques scènes mais je me recherchais encore artistiquement. Je suis alors revenue au reggae-dancehall. Après, j’ai posé sur les X-press, Sixty degrees et X-mas riddim de Phantom X produits par Genesiz.


Lorsque tu chantes, ta diction est particulière, tu marques bien chaque syllabe. Ca te vient d’où ?
J’ai une grande rigueur dans mon flow. Pour moi, c’est ce qui compte le plus donc chaque syllabe à son importance. J’adapte mon texte au flow et non l’inverse.


Quels sont les artistes qui t’ont inspiré ?
Je suis une grande fan de Shabba Ranks. C’est la voix raggamuffin des années 90 de la Jamaïque ! Même Bounty Killer le dit. Personne ne peut le « test », pas même Vybz Kartel. Je me souviens d’une anecdote : j’avais 8 ans et j’avais passé la journée à chercher un album de Shabba Ranks à Pointe-à-Pitre. Je ne l’ai pas trouvé. Je l’ai finalement acheté à mon retour à Sarcelles. Plus jeune, j’écoutais aussi IAM, NTM, Foxy Brown, Lil’ Kim, Jay-Z, Wu-tang Clan, Redman, Busta Rhymes, Missy Eliot… Mais aussi de la soul avec Billy Hollyday, Ella Fitzgerald, Aretha Franklin, James Brown, Ohio Players, Marvin Gaye, Jill Scott, Erykah Badu, D’Angelo, Bilal


Et pour la musique antillaise ?
Admiral T, Riddla (avec qui j’ai posé sur le titre Welcome to Gwadloup) et Fuckly. Sinon, niveau zouk, c’est Kassav, Tanya Saint-Val, Jean-Michel Rotin, Leila Chicot, Volt Face


Tu as sorti une mixtape intitulée So kind en 2010. Pourquoi ne pas l’avoir plus promotionné davantage ?
Ce projet réalisé avec Phantom X était plus pour me faire connaître auprès des initiés. En ce moment, j’enregistre d’autres titres et lorsque le bon moment sera venu, je les présenterai au grand public. Ce que je veux avant tout, c’est faire de la musique de qualité.


Comment as-tu rencontré Kellingston et comment est né votre duo Fann an dé ?
C’est SamX qui m’a présenté Kellingston lorsqu’il venait d’arriver de Guadeloupe. Ils passaient souvent à deux au studio et un jour Kellingston m’a proposé de bosser sur ce morceau.


Et pour Natoo ?
J’ai rencontré Natoo lors de la préparation d’un after-work organisé en début d’année par l’association JSL. J’y étais en showcase avec NDX, Natoo, SamX et Meïla. Le courant est vite passé entre nous et quelques semaines plus tard elle m’a proposé d’écrire sur Don’t give a fuck. Phantom X nous a produit un son et le clip de Bad gyal et j’ai adoré bosser sur ce son car il est très rare de voir des collaborations féminines dans l’underground.


On t’a beaucoup vu avec SamX, est-il prévu que tu intègres la famille Genesiz ?
Non, ce n’est pas prévu que je rejoigne la famille Genesiz pour l’instant.


Tu as choisi Tropicalizer pour parler de quelque chose de très important…
Oui, je voulais que le public sache que je suis malvoyante car il ne me connaît pas vraiment. Cet handicap a été diagnostiqué à ma naissance. J’ai appris à lire en braille dès le primaire. Ensuite, j’ai intégré l’Institut national des jeunes aveugles. J’y ai fait le collège et le lycée. C’était un pensionnat. Normalement, je devrais marcher avec une canne blanche mais je me débrouille très bien sans. En revanche, je ne me sépare jamais de mon monoculaire (longue vue pour voir au loin) et des lunettes loupes pour lire des lires.


C’est pour cette raison que tu portes de larges lunettes de soleil sur scène…
Oui, lors des tournages de clips aussi car je contrôle pas mon regard. C’est pour cela que le public ne voit jamais mes yeux. Je ne suis pas « bling ». Si je pouvais m’en passer, je le ferais. Souvent, les gens pensent que je ne fais pas attention à eux… Pas du tout. Je ne distingue pas bien les visages mais je reconnais surtout les gens au son de leur voix.  Quand je marche, je me concentre sur ma trajectoire et je ne vois pas ce que si passe autour sinon des formes.


As-tu eu à faire à des remarques désagréables sur ton handicap ?
Aux Antilles, on est trop sur le paraitre. Alors, on se moque des autres sans savoir. L’ignorance en est la cause. La vie nous offre beaucoup de choses et il ne faut pas se moquer des gens qui sont différents. C’est la vie, il faut s’adapter. En Guadeloupe, certains handicapés vivent cachés parce qu’il ont peur du regard des autres. Par rapport à la métropole, il y a beaucoup de retard. Je voudrais dire au public : « Il ne faut pas prendre en pitié les handicapés, nous sommes des êtres humains comme vous ». Nous demandons les mêmes droits que les autres, de l’autonomie et du respect.


Et au quotidien, tu es autonome ?
Oui, très. Lorsqu’il fait trop sombre, je dois juste m’accrocher au bras de quelqu’un pour me déplacer. J’ai déjà pris le Noctilien (bus de nuit dans Paris) toute seule. Dans la vie, on ne peut compter que sur soi. J’ai été élevée comme ça. Ca impressionne les gens de voir que je suis indépendante mais c’est ma vie. J’ai quitté ma famille à l’âge de 9 ans pour intégrer le pensionnat… Je remercie d’ailleurs mes parents car ils ont tout fait pour bien m’éduquer. Ils ne m’ont pas couvée. Ils m’on laissé être autonome. Si je deviens une star capricieuse, ils sauront me mettre une claque.


Si tu veux lire un livre, tu l’achètes en braille, tu le lis avec ton monoculaire ?
Ca dépend mais en général, si je veux lire un bouquin, je télécharge sa version audio sur Iphone. C me permet de lire des livres en un temps record sans fatiguer mes yeux. C’est une bonne alternative aux livres en braille qui ne sont pas toujours facile d’accès.


Tu ne vis que de la musique ?
Oui. Après mon bac, j’ai fais deux ans d’études pour devenir réalisatrice sonore pour travailler en studio. Il n’y a que la musique qui compte pour moi. Je ne me vois pas exercer dans un autre domaine.

Quels sont tes projets pour la fin de l’année ? Album ?
Il n’y a pas d’album prévu pour fin 2011 mais probablement un single ou deux.


Swé – On dot soley


Swé – We love music


SamX feat. Swé – Haya level


Kellingston feat. Swé – Fann an dé


Natoo feat. Swé – Don’t give a fuck

36 672 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire
  • Hervé
    26 septembre 9:16

    Très touchant même-ci ce n’était pas son objectif. J’aime cette artiste son swagg son flow :)
    Encore une superbe itw

  • Mlle971
    26 septembre 13:55

    hé ben je me suis jamais douté kel avait un handicap !!franchement chapeau j’aime beaucoup !! :)

  • Yinju
    25 octobre 2:48

    c touchant
    j’envoie un gwo big up pour elle

  • Tiss
    25 octobre 13:50

    Je l’ai un peu deviné…mais jtien juste à dire que j’apprécie de trop cette artiste,jpense ke les paroles de ses sons touchent un large public…Elle a tout pour réussir;si elle a pu arriver juskici ojourd8 c kel est une vrai battante et pour ça je lui tire mon chapeau….franchement big up pr toi Swé et continu a nous transmettre ta passion…

  • dominican97
    19 juillet 0:54

    je te respecte beaucoup, j’aime trop tes sons ta maniere de ‘exprimer c’est vrai qu’il faut pas juger les gens toi tu le montre tu es courageuse et tout c’est toi qui ma donner la foi et la perceverance et la force de dire au gens pour ma maladie merci et continue comme sa je prie que tu aie très très loin kisss on t’aime et merci encore

  • jenie971
    08 septembre 1:23

    oh je savais pàs, Bonne continuation a twa Swé !!;)

  • mathy97
    24 octobre 2:37

    j’m tes chansons et tt se que tu fais perso un seul mot à dire: fannnn !!!

  • clarion
    04 janvier 17:08

    On me la dit ben en tous cap elle se débrouille bien,la seule chanson que je kiff c holiday j’écoute sa toute la journée a wai vm bonne continuation

  • lalane12
    23 mars 23:21

    je ne vais pas vous mentir je s’avais même pas quelle était aveugle et quelle avait 1 handicape.
    même si elle est malvoyante et 1 handicape je vais qu’en même continuer a écouté ses musique.

  • wina
    25 avril 1:00

    swé est une belle fille qui chante très bien est j aime bien ces chansons j ai bien en vis de la voir je suis fan

  • celia
    25 avril 1:03

    salut je m appelle celia est je suis fan de swé

  • Briibri
    06 mai 3:36

    Puré elle me le donne trop . malgré son handicap je l’aime quand mème .. continu comme sa Swé .té tro bell et ta la music en twa ta le rythm … love you
    Une Fanne

  • vanou
    17 mai 1:43

    respect pour swé avoir un handicape ne signifie pas que sa vie est fini, tu en est la preuve vivante moi méme je profite de la vie a fond malgré un handicape physique (SEP).encore bravo à toi et surtout continue.

  • tika
    07 juin 18:36

    jaime bien swé je la kiff elle est djii comme chanteuse et j’ai un big respect pour elle
    je te souhaite de la senté et de la joie ;) bzs

  • Naanou
    27 juin 4:09

    Sincèrement Respect
    Biig up , Biig Respect et bonne Continuation A toi
    Ta Raison il ne fo pa avoir honte d’avoir un handicapa raison de plus fo en etre fier
    Bon courage pour la suite Grooo Biig Up #GOODLIFE# Biiiz

  • loana
    09 juillet 7:10

    cc moiii c loana j aii remarquer que tavaiii 1 handicap dans tes clips maii je t adore kan meme swé car tu chante biien t tre belle et tes très forte continu comme sa et bon courage et grooo bizouuuu

  • Manno
    21 septembre 1:57

    j aime tes musiques

  • valier
    28 septembre 4:34

    swé malgré ton handicape je te quiffe!!!

  • louis
    19 octobre 15:04

    a chaque fois ke je regardait swé j’orai pas crue kel était mal voyant sa me touche car bocoup de femme orait abandonné et toi tu t’es battu c pas pour otant ke j’aicouterai pas des music j’ai seulement 12 ans mais sa me touche bocoup love vous swé

  • Loana
    07 mars 12:54

    Swe je l’Adour quand mes amies mon dit quelle était aveugle g failli pleurer mais je suis heureuse de voir quelle est que malvoyante sa me soulage g que 11 ans mais c ma chanteuse préféré
    PS:ma chanson préféré est celle avec nicy

  • Loana
    07 mars 15:41

    Lol y’a deux Loana