3 janvier 2011
Publié par John

L’année dancehall 2010: Admiral T, Kalash, Krys, Vybz Kartel, Busy Signal, Rafya & Kenzy, Riddla

Dancehall is really back ? Après une année dancehall 2009 moribonde, le style a repris du poil de la bête en 2010 (tout comme le reggae). Pourquoi ? Quelques noms suffisent à l’expliquer : Admiral T, Kalash, Krys, Riddla, Esy. Kennenga, Rafya & Kenzy… Côté jamaïcain, on retiendra les cartons de Gyptian et de Busy Signal et la domination, comme en 2009, de Vybz Kartel dans le game. Tropicalizer fait le bilan calmement en se remémorant chaque instant…


1) Ils ont apporté une nouvelle vibe poétique et un dancehall aux couleurs acoustiques appréciables et rafraîchissantes. [Roulements de tambour…] Oui, on doit l’opus de l’année au duo Rafya & Kenzy ! Les frères originaires des Abymes (Guadeloupe) ont marqué les esprits avec l’album concept Eclektik/Esansyel. Le stéréotype du deejay « gangsta » à la voix caverneuse couplé au singjay « lover » aux textes mielleux n’a pas sa place. Si Rafya est un brin plus nerveux au « mic », il n’a pas de peine à exprimer sa sensibilité, notamment avec Idylle. Kenzy, lui, se fait versatile en passant du chant au toast avec une grande agilité, comme sur Everyday. Un phrasé travaillé et des textes bien ciselés, cela ne fait pas tout. Rafya et Kenzy ont su s’entourer de producteurs de talents : Phantom X, Mister Léo, DJ Malor… Que peut-on souhaiter aux deux frangins pour 2011 ? Des concerts plein à craquer.


2) En 2010, tout le monde était « an lè sa » ! Guitare à la main, le Martiniquais E.sy Kennenga a distribué ses vibes soul et reggae-dancehall à qui veut l’entendre. Jamais avare en refrains mélodieux et changements de tempo, il nous offre un premier essai brillant avec EK Trip. Nou an lè sa, Pa pè, Love adan tchè mwen, Sous ton charme… sont déjà des classiques repris en chœur durant les prestations de l’artiste à Paris, en province et aux Antilles. Bluffant ! L’album EK Trip consacre l’ascension fulgurante d’E.sy Kennenga au milieu de la nouvelle scène créole. Les puristes auront raison : E.sy Kennenga, ce n’est pas du reggae-dancehall pur et dur mais Tropicalizer tenait à saluer ce premier album remarquable où l’on retrouve la vibe… reggae-dancehall.


3) Être le chef de file du dancehall francophone, ça ne lui suffit pas. Admiral T a besoin de se renouveler à chaque entreprise. L’opus Instinct Admiral brille par son éclectisme. Un cocktail destiné à Viser à la victoire, une mosaïque de musiques créoles (bien plus que l’album Mozaïk Kreyol lui-même). Admiral T s’éloigne du style bogle pour affirmer son glissement artistique vers un chant plus apaisé. Pas de pas de danse pour frôler les torsions ligamentaires, mais des textes sensés pour raviver les réflexions élémentaires. Ceci, sans oublier le groove. Et sur scène, ça donne quoi ? Quelque chose de tout simplement Phéno-phénoménal…


4) Un peu de promotion, c’est tout ce qu’il a manqué au dernier album de Yeahman‘C. Le Martiniquais avait pourtant vu juste en nommant cet album Le bon : la voix est suave, les mélodies restent dans la tête et les riddims sont efficaces. Yeahman’C a fait du chemin depuis son éclosion avec le hit Black et déter sorti sur la compilation Kontradisyon de DJ Jackson (2005). Avec Le bon, il s’impose comme l’un des meilleurs singjays des Antilles. En mode lover (Elle est spéciale, Trop forte) ou hip-hop (My new era), Yeahman’C est toujours bien inspiré sur cet album produit par Ideal songs/Everweed/Creasound/Walla sound.


5) En 2010, il a fallu aussi compter sur SamX et son nouvel album De causes à effets dans la jungle des productions dancehall. Le premier single Haya level (en featuring avec Swé) a fait « winer » du côté de Gwada. Détermination au « mic » et flow électrisant : c’est du SamX pur (Ou ja konèt maaannn !) Il a aussi invité Brasco, Kellingston, Profa, Mighty Kalimba,Funny et Jo Wayne à poser sur le projet. Phantom X a composé la majorité des riddims. De cause à effets est le deuxième album du deejay guadeloupéen sorti sous le label Genesiz.



La rédaction de Tropicalizer a également apprécié en 2010 :



Vybz Kartel ! Incontestablement, c’est l’artiste dancehall de l’année en Jamaïque (tout comme en 2010 ! ). L’enfant de Portmore est parti pour marquer la nouvelle décennie qui s’ouvre. Il pose sa voix sur tout, même au détriment de la qualité… Clarks et Jeans & Fitted ainsi que d’autres titres ont cartonné. Cependant, la personnalité du deejay inspire l’inquiétude (franc-maçonnerie, couleur de peau, contradictions…) Tropicalizer vous en dira plus en 2011.


- Les quelques notes de piano de Hold you de Gyptian, on les connait par cœur. Ce titre a été LE hit dancehall jamaïcain de l’année 2010. Le chanteur a aussi fourni une belle prestation, à guichets fermés, au Cabaret Sauvage (Paris).


- Là, c’est lourd et c’est nerveux ! La Palme d’Or de la rythmique jamaïcaine va au Gangsta ting riddim de Busy Signal. Burial Spot a été le missile de l’année. La victime a été Vybz Kartel…


- Il n’a pas accumulé les hits cette année, mais Elephant Man est encore là. Il s’est offert une bouffée d’oxygène en collaborant avec Bounty Killer pour l’un des hits de l’été sur le Mad collab riddim : This is how we do it.


- J’entends parler du sida, Bleu blanc rouge, Aiguisé comme une lame, Légalisez la ganjaRaggasonic (Daddy mory & Big Red) fait son com-back, c’est certainement la meilleure nouvelle de l’année 2010 !


- « Badman boom ! Boom ! Boom ! Boom ! Boom ! » : la révélation Kalash. Le jeune Martiniquais a posé le hit dancehall de l’année avec Pran pié (en duo avec Lieutenant). Tu es passé à côté ? Impossible, ce titre a tourné comme une sorbetière en 2010.


- Riddla et ses Mika : le plus gros buzz dancehall local sur Tropicalizer. Le deejay guadeloupéen connu pour son sens de la parodie a marché dans les pas des Clarks de Vybz Kartel sur le Mad collab riddim.


- Le come-back de Krys avec l’album Step out. Le Guadeloupéen a lancé un percutant Bootyshake sur les ondes comme premier single. L’imposante Mulher Melancia a été invitée pour rouler des mécaniques dans le clip : et c’est le buzz ! Saucisse son la et un concert à l’Elysée Montmartre ont confirmé son retour au premier plan.


- Sadik en mode En chair et en os (sur un riddim composé pour Vybz Kartel). Après On sel kou, c’est un nouveau single à succès tiré de son album Pli lwen ki zyé sorti en 2009. La révélation de 2009 était encore là en 2010. Elle peut encore être là en 2011, si si !


- Young Chang MC version hip-hop. Avec l’opus En forme, un retour à ses premières amours. Les titres En forme, On main ka lavé lôt’ et On dôt’ valent le détour.


- L’avènement de Colonel Réyel sur les ondes avec le titre Celui. Le poulain de Krys a fait une entrée fracassante de le game reggae-dancehall national ! Le plus dur est à venir : la confirmation avec un album en 2011.


- Le retour gagnant du Martiniquais X-Man avec sa compilation No limit. Les morceaux Pa fè yo sa X, Soirée bien arrosée et le très dansant Madinina Kuduro sont à écouter.


- On termine ce grand classement avec le retour de Little Espion dans les bacs avec l’opus On mond réyel. Le Guadeloupéen nous a gratifié d’un titre reggae appréciable : Mèci lé 2. Il a invité Kurtis sur le morceau My life. Ce dernier a aussi annoncé son retour sur le devant de la scène… A suivre en 2011 !

28 588 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire
  • divine973
    03 janvier 12:20

    Pas un Guyanais!!!! c dommage tt sa!!! Pourtant Jahyanaiking et Bling Bling Crew sa tourne bien!!! bref .. Dçue

  • R!k
    03 janvier 17:46

    divine973 c un peu normal kil n’y ai pa jahyanai king et bling bling crew ils tourne bcp mai en sound system!! Mais ce ke je trouve déplorant c k’il n’ai pa parlé du son EXIL de Prof A, un son ki parl de lui mm ;)

  • [...] This post was mentioned on Twitter by franck alpha. franck alpha said: RT @Tropicalizer: L’année dancehall 2010: Admiral T, Kalash, Krys, Vybz Kartel, Busy Signal, Rafya & Kenzy, Riddla http://fb.me/CuTkMx1g [...]

  • RuaddiS
    03 janvier 21:25

    E.sy Kannenga à certe du talent mais il ne fai aucunement de la danchalle pour moi… d’ailleurs c pas pour rien kon le met souvant avec erik et les autre de la bande « soul kréole !

  • John
    03 janvier 21:45

    Bonjour Ruaddis,

    Tu as raison lorsque tu dis qu’E.sy Kennenga n’est pas un artiste qui porte l’étiquette « reggae-dancehall ». Cependant, on retrouve les teintes de ce courant dans sa musique. Par conséquent, Tropicalizer a décidé de l’intégrer dans ce classement pour rendre hommage à son premier album très réussi. C’est un parti pris assumé par le site. Ta remarque nous a permis d’être plus clairs sur le sujet. Merci.

  • Raph
    04 janvier 3:19

    En Jamaïque on entend beaucoup Beenie Man et Khago aussi. Des gros tubes.
    Pour Vybz Kartel, le brusque éclaircissement de sa peau fait effectivement parler, il dit qu’il va sortir son propre savon blanchissant…
    Quant à Elephant Man, je ne sais pas s’il fait des hits, par contre il fait beaucoup de pub ! Et il est bruyant, ce n’est pas mon voisin le plus calme !

  • divine973
    05 janvier 15:33

    R!k c clair EXIL est un très bon son mais apparemment les guyanais sont ignorés même si ils font de la bonnes zik !! Dommage tout ça!!!

  • Lunick
    05 janvier 16:57

    Tout a fait d’accord avec l’article ;) com’ dab. Wa sav Jhon !
    Kenzy & Rafya sa malad’ !

  • dancehalllocal
    07 janvier 1:51

    x-man n’a jamais fait d’album :s no limit n’existe pas en tout ka moi je n’est jamais entendu parler de compilation ou d’album d’xman … tout c titre soirée arrosée , pa fè yo sa x , madinina kuduro , cou d foudre etc … sont des son purement et simplement underground .

  • John
    07 janvier 9:55

    Bonjour Dancehalllocal

    Tu sembles bien sûr de toi… Je t’invite à visiter le blog d’X-man. Adresse http://x-man-videos.skyrock.com/2716153358-X-MAN-NOLIMIT-Bientot-dans-les-bacs.html
    Peut-être que l’album physique n’est pas dans le bacs, mais ces titres-là font bien partie du projet No limit qui regroupe ses meilleurs hits.

  • [...] les deux frangins sont toujours autant inspirés. Tropicalizer avait consacré Eclektik/Esansyel meilleur album reggae-dancehall de l’année 2010, avec Siw pa sav, Rafya & Kenzy démontrenent que ce n’était pas immérité. Le clip a [...]

  • [...] a été l’album dancehall/hip-hop de l’année en 2011 ? Qui succédera à Rafya & Kenzy qui ont obtenu ce titre en 2010 sur Tropicalizer ? La rédaction a passé en revue l’actualité musicale de l’année écoulée : Young Chang [...]