18 septembre 2009
Publié par John

Le bouyon populaire: Triple Kay et son tube Ki jaw

« Allo ! Ki jaw ? Sak passé ? » C’était l’interrogation de l’été. Le groupe dominicais Triple Kay a conquis les Antilles avec son tube Ki jaw. Le bouyon revient au goût du jour après la folie du milieu des années 90. Ce n’est pas Daly qui dira le contraire avec son Big ting poppin’.


Pour rappel, ce style musical appelé aussi  » Jump up  » nous vient de l’île de La Dominique (anglophone). Carnavalesque, il peut être est considéré comme le petit frère turbulent de la soca.


Les fans de la première heure se souviendront de: WCK (Balance batty, Di mwen ki moun ki pété la, Mét’ véyé…), The first serenade band (Bèf la), Ruff & ReddyRoll & shake (plus connu sous le nom de  » A la wing ting a la wing ting ting, pooo !  » et bien d’autres.


La recette d’un bon bouyon: une caisse claire épileptique, un synthétiseur féerique et une basse diabolique. Saupoudrez le tout d’un petit coup de sifflet (triiit triiit !). Servir chaud, sans quoi ce n’est plus un bouyon.


Triple Kay – Ki jaw


Triple Kay feat. Mr Slaughter – Ki jaw (remix)


Allez, juste pour le plaisir:

WCK – Balance batty

9 184 vues
FacebookTwitterMySpaceHotmailGoogle GmailYahoo MailShare
Ajoute un commentaire